deuxmilledixneuf je n’écris pas sur toi

best nine 2019

Il y a un an, ou un peu moins, dans la nuit brestoise on a fredonné « Moi j’écris sur ce qui me blesse, la liste des forces qu’il me reste, mes kilomètres de vie manquée, de mal en prose de verre brisé… »
Jamais encore je n’avais fredonné du Zazie avec quiconque.

En 2018, sur les photos, il y a un livre, un voyage, de la couture, un déménagement, peu de surprises. Et tu n’es pas. Pourtant, tu es partout, dans les absences, les creux et les déliés, les détours, les pensées, les jeux de mot, les demi-mots, les reflets, les tâches de soleil. Tu es dans les fossettes de 2018, dans les titres des photos, dans les post-it griffonnés.

Je n’écris pas sur toi, toi même tu sais pourquoi,
et je ne suis pas sûre d’écrire sur 2019.